mardi, mai 02, 2006

Expédition "CANOKORO" *

*le titre n'a de valeur que dans mon imagination...


Petite ballade en canoë à la découverte des coraux.

Le matériel indispensable:
  • le canoë,embarcation légère("propulsion"manuelle à l'aide d'unepagaie,celle-ci maniée à "l'huile de coude"!)
  • palmes,masque et tuba
  • le pique-nique,très important
  • et...l'appareil photos!



et maintenant,partons à la découverte!


Les coraux
On confond parfois les coraux avec des plantes,alors que ce sont des animaux marins.
Il existe des centaines d'espèces de coraux et tous sont constitués d'animaux appelés:polypes.
Les coraux sont des organismes simples et primitifs. Ils sont constitués d'un ou plusieurs polypes. Ces polypes sont capables de sécréter le squelette calcaire qui les entoure. Ils construisent ainsi le récif. Le polype est en fait une anémone au fond de son alvéole calcaire, le calice. Ce corps est une vésicule simple, contractile à doubles parois , qui s'ouvre sur l'extérieur par un seul orifice, qui joue le rôle de bouche et d'anus.
Les coraux sont carnivores, ils se nourrissent de zooplancton. Ils capturent et paralysent leurs proies à l’aide de cellules urticantes contenues dans les tentacules dont les mouvements dirigent la nourriture vers la bouche. L'orifice buccal sécrète un mucus qui enrobe les proies. Elles sont ensuite avalées puis digérées . Ils se nourrissent en phase nocturne quand le plancton monte à la surface de la mer. Dans la journée, ils sont rétractés dans leurs calices.
Si les polypes sont capables de capturer des proies, l'essentiel de leur alimentation se fait grâce à des algues microscopiques unicellulaires:les zooxanthelles.
Les récifs coralliens n'existeraient pas sans la symbiose qui associe la plupart des coraux avec ces algues;les zooxanthelles, vivants entre les cellules des coraux, permettent aux coraux de se nourrir et de se developper:grâce à la photosynthèse,ces algues produisent du glucose dont le corail se nourrit.En retour,l'algue se nourrit aussi des sous-produits organiques du métabolisme du corail.
(à suivre...)
(ces explications permettent de comprendre et de respecter le corail en temps qu'animal à part entière)

1 commentaire:

jeremy a dit…

Coucou,
je vois que vous etes toujours en pleine activite...sympa les photos sous-marines...Estelle est a santiago maintenant et moi ... plus de traductrice ...
gros bisous...