Maya en Nouvelle Caledonie

A l'autre bout du monde,la Nouvelle Calédonie:une île perdue dans le Pacifique ,une harmonie subtile de différences insoupçonnées de paysage,de culture et de moeurs...

lundi, avril 24, 2006

La Robe Mission


Les informations recueillies sur l'origine de la robe mission sont nombreuses .Pour beaucoup de femmes,ce sont les protestants qui l'ont introduit en premier,pour nombre de femmes catholiques au contraire,ce sont les soeurs missionnaires qui ont apporté le vêtement long,une variante de l'habit religieux.Pour certaines encore,c'est une simplification des jupes parisiennes du XIXe siècle importées par les Européens.Pour d'autres,c'est un raffinement de style sur un modèle simple imposé par les missionnaires.La robe est en fait arrivée avec les premiers évangélisateurs du Pacifique Oriental: laissons aux femmes kanak le droit aux différentes interprétations de l'histoire de la robe mission.



Une des premières mesures prises par les missionnaires évangélisant les Mélanésiens, fut d'habiller les femmes coutumièrement très peu vêtues. Les soeurs finirent par mettre au point un modèle très pudique de robe longue, ample et sans décolleté. L'ingéniosité féminine en a fait des robes très colorées et ravissantes, avec de la dentelle ,en place de décolleté et souvent une grande légèreté, le tout étant suffisamment suggestif. La robe mission continue d'être beaucoup portée par les mélanésiennes même jeunes. Sans trop s'éloigner de la coupe traditionnelle, elles évoluent surtout par les motifs et les couleurs des cotonnades. Les robes mission sont la tenue sportive des femmes jouant les matchs de cricket. Chaque camp a alors une couleur propre. On dit aussi une robe popinée(à Lifou),ou robe mélanésienne.

La robe mission,importée d'Occident,relève d'une stratégie qui voulait imposer aux femmes kanak un style occidental de pudeur et de modestie.Mais les femmes ont su l'adapter,la transformer,la recontextualiser et l'intégrer aux pratiques et savoirs locaux puisqu'elles l'ont retenue comme faisant partie de "la coutume":la signification de la robe mission s'est transformée,elle est devenue un signe identitaire de créativité culturelle,revendiqué avec fierté(elle illustre la façon dont les femmes kanak rhabillent les symboles et affirment que la robe est l'une des expressions du sentiment d'appartenance profondément enraciné.

Les robes se sont substituées aux jupes en fibres végétales, qui reposaient sur les hanches,et qui formaient auparavant la tenue féminine.

Regardons de plus près la robe mission:le carré,placé autour du cou,est décoré avec de la dentelle
ou des galons et muni derrière de trois boutons;le reste de la robe est monté autour du carré et pend de façon souple sans marquer la taille.Les manches raglan sont très larges et s'arrêtent à hauteur du coude;elles finissent par un bord de dentelle ou de ruban qui reprend le carré,et sont légérement retenues par une cordelette intérieure pour les rendre bouffantes;les femmes portent sous la robe un jupon ,synthétique ou en coton.
Si aujourd'hui la robe se boutonne derrière,elle se portait auparavant avec les trois boutons devant( facilite les mouvements,permet d'allaiter ...).
Les femmes portent la robe en toutes circonstances:pour travailler aux champs,comme pour dormir ou se baigner,elles s'habillent de façon informelle,et portent souvent une vieille robe qu'elles ne mettraient plus pour une occasion importante;il n'en reste pas moins que c'est une robe.Les vêtements de femme,qui sont portés pour les occasions importantes(-mariages,enterrements,fêtes des ignames,réunions de femmes,convention protestante-)véhiculent un fort sens identitaire,une robe mission avec un motif et des coloris différents pour les identifier à la tribu ou la délégation.La robe est devenue un cadeau de mariage et fait partie d'autre échanges coutumiers,à côté des ignames et de tissus.
Chez les joueuses de cricket la tenue officielle est la robe mission avec des couleurs bien définies accompagnée de chaussures de tennis ou bien de claquettes.Les couleurs sont le bleu-blanc pour tel village par exemple ,et le vert-jaune pour le village voisin.La robe mission devient la tenue de sport la plus populaire chez les femmes kanak et les couleurs symbolisent les différentes équipes.

Aujourd'hui,les femmes kanak sont conscientes que le vêtement a étè importé,mais le choix de porter la robe a complétement changé:la robe est considérée comme faisant partie de leur propre monde;fabriquée sur place,elle est aujourd'hui un élément qui,selon le contexte,peut définir une allégeance locale à une tribu ou bien l'identité nationale comme femme kanak.


Libellés :

9 Comments:

  • At 9:23 AM, Anonymous Estelle said…

    encore un article très intéressant!
    j'attends avec impatience la suite de l'article sur les coraux!!!
    bizouille

     
  • At 5:58 AM, Blogger kaqanelai said…

    bonjour Maya
    Je me présente HNÊ Jean
    Je suis originaire de LIFOU de la tribu de Hnaeu vivant en France depuis 1988.
    je visite ton blog tous les jours que je trouve interressant.
    En voyant tes photos et commentaires j'en ai le coeur en joie.Tu as réveillé en moi des choses que j'ai presque oublié.
    Je t'encourage pour la continuité de tes exposées sur ce pays qui m'est cher.
    Je te remercie beaucoup pour ce clin d'oeil .Espérant que tu passes un bon long séjour,je te félicie pour ton blog. merci

    Elanyi hê

    mon blog

    http://kaqanelai.blogspot.com

     
  • At 1:50 AM, Blogger glenda said…

    ah oui je veux bien enregistrer un commentaire kaqanelai l'a dit ton site est magnifique et ça nous rapproche du caillou,ce pays qui est notre terre natale et qui nous est cher car tout notre enfance est là,moi je suis originaire de waîlou et ça fait 8 ans que je suis en france j'y ai fondu une famille,mais les tradis, les cultures et surtout les coutumes resteront la base de ma vie car ce que nos vieux nous ont appris restent sacrés et par respect pour eux je ne pourrai jamais oublier d'où je viens....
    bonne continuation

     
  • At 6:32 PM, Blogger Nathalie L. pour Histoires de boites à couture said…

    Bonjour, j'ai eu la chance de vivre en Nouvelle Calédonie, les robes mission m'ont toujours fascinée, je voulais faire un article dessus, mais le votre est tellement complet, que dire de plus si ce n'est de le mettre ne lien. Merci merci beaucoup. Le caillou me manque, une de mes filles y est née.
    Merci encore pour ce merveilleux voyage.

     
  • At 1:04 AM, Blogger Rosy pour Histoires de boites à couture said…

    merci , votre blog est magnifique, je suis restée 1 mois seulement sur le caillou, mais cela a suffit, mon seul désir serait d'y retourner pour y finir ma vie, mais hélas , en métropole j'ai tous mes enfants et mes petits enfants, et ces iles, du paradis, sont trop loin..pour faire des aller et retour....*
    alors je garde tous ces souvenirs dans le coin de ma mémoire....
    Mon plus beau souvenir fut la messe de Paques à l'Ile des Pins je reviendrai vous rendre visite
    amicalement

     
  • At 7:32 AM, Anonymous Anonyme said…

    bonjour maya,

    je suis originaire du Cameroun en Afrique Centrale, et depuis plusieurs années je m'interroge sur le paralèl entre "la robe mission" de l'océanie et "le kaba ngondo" qu'on trouve ici à Douala et qui a été introduit par les missinnaires au XIX è siècle ; en fait il s'agit exactement de la même robe et donc je cherche à établir ce lien historique et culturel qui nous lie.
    sinon tu fais un excellent travail, continue et merci
    je te joins une adresse mail à toutes fins utiles
    henriesosso@yahoo.co.uk
    amicalement

     
  • At 8:51 AM, Blogger Lilaël said…

    Bonjour.
    Merci pour ce trés intéressant article. Pourriez vous me dire si il existe des patrons de ces si jolies robes. Merci d'avance.
    Bises

     
  • At 2:10 AM, Anonymous Robe Vintage said…

    Une des premières mesures prises par les missionnaires évangélisant les Mélanésiens

     
  • At 7:33 PM, Blogger D Entertainment said…

    Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

     

Enregistrer un commentaire

<< Home

 
Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 2.0 France License.